Les « Psy »

Le psychiatre :

Le psychiatre est un médecin, il peut prescrire des médicaments et des arrêts de travail. Il est habilité à poser officiellement des diagnostiques. Pour devenir psychothérapeutes ils doivent se former après leur 10 ans d’études en médecine.

Le psychologue :

Le psychologue est un professionnel du fonctionnement psychique, cognitif et affectif. Il est psychothérapeute au terme de ces 5 ans d’études en psychologie et de ses 500h de stage minimum. Il peut ensuite se spécialiser dans différents domaines : l’hypnose, les addictions, les personnes âgés, en EMDR, en TCC, etc. Il n’est pas médecin.

Le psychothérapeute :

Le terme est aujourd’hui un titre professionnel protégé et suppose la formation théorique agréée en psychopathologie clinique de 400h minimum et d’un stage de 5 mois minimum dans un service agréé par l’ARS. Depuis 2010, il faut obligatoirement avoir un Master de Psychologie ou un Doctorat de Médecine pour prétendre au titre de psychothérapeute. Les personnes n’ayant pas obtenu l’un de ces diplômes avant 2016 ont du justifier d’au moins 500h de stage et de 5 ans de pratique pour pouvoir exercer sous le nom de « psychothérapeute ».

Cette législation de 2004 puis 2010 permet d’apporter une reconnaissance quant aux capacités des psychothérapeutes et un encadrement de la profession pour une meilleure protection des patients.

Coach :

Coach / Psychopraticien ou autre forme de « thérapeute » : ces titres ne sont pas protégés, tout le monde peut y prétendre. Le contenu et la durée des formations (non reconnues par l’État) dépendent des organismes de formation. Certains praticiens font aussi le choix de ne pas se former et ne le disent pas. Les formations se font parfois en ligne se font souvent à distance sur des plateformes, les stages pratiques ne sont pas toujours de rigueur.

Psychologue ou coach / psycho-praticien et autre " thérapeute " ?

L’idée n’est pas de jeter la pierre à ces corps de métier. Il existe également de mauvais psychologues ne nous leurrons pas.

Ce qui est fondamental à mon sens est de trouver un thérapeute qui :

  • a une SOLIDE et RÉELLE formation dans le domaine qu’il pratique
  • connaît ses limites et saura ré-orienter vers les professionnels habilités si besoin
  • a fait un travail de réparation suffisant sur lui (un guide de haute montagne n’emmènerait jamais des gens sans y avoir été lui-même avant / comment amener quelqu’un dans un endroit où nous n’avons soi-même jamais été ?)
  • est bienveillant, humain, à l’écoute, sait se remettre en question et n’impose rien

La souffrance des gens est malheureusement un business lucratif, il est donc important de rester vigilant quant au thérapeute choisi.

Médecin généraliste ou psychiatre ?

Le médecin généraliste n’est pas spécialisé dans la souffrance psychique (type dépression, anxiété, trouble de stress post-traumatique, deuil, etc.) comme le psychiatre. A mon sens, il se doit donc de ré-orienter vers le professionnel habilité en question pour éviter des traitements peu adaptés et qui risquent de s’éterniser dans le temps.

Le psychiatre connaît les nombreuses molécules existantes dans la famille des anti-dépresseurs, des anxiolytiques, des neuroleptiques, etc. Il est donc habilité à adapter le traitement médicamenteux selon le type de molécule, le profil du patient (âge, poids, antécédents, situation, etc.) et le parcours de soin mis en place.