Les autres conséquences des traumatismes

Il s’agit de concevoir le trauma comme un caméléon qui se fond dans le décor afin de n’être jamais repéré, jamais délogé de sa mémoire traumatique. Le risque de souffrance est en effet trop grand (cf. La mémoire traumatique).

Le Dr Muriel Salmona résume très bien les terribles conséquences à court, moyen et long terme des traumatismes sur la santé physique et psychique des personnes ayant été victimes :

1. Risque vital : 

  • conduites à risque : accidents, mise en danger (particulièrement chez les plus jeunes)
  • conduites suicidaires : dix fois plus de tentatives de suicides en cas de troubles psychotraumatiques‏
  • conduites addictives : polytoxicomanie

2. Risque pour sa santé mentale et physique : 

  • troubles psychotraumatiques, troubles de l’humeur, de la personnalité, de l’alimentation, troubles anxieux généralisés, symptômes dissociatifs, troubles psychotiques aigus, maladies liées aux stress, arrêts de travail, hospitalisations, interventions chirurgicales
  • manque d’hygiène, de prévention, tabac, alcool, drogues, MST. 

3. Risque scolaire et professionnel lié aux conséquences des troubles psychotraumatiques, particulièrement les conduites d’évitement, les troubles anxieux et les troubles cognitifs (troubles de la mémoire, troubles de la concentration, troubles de l’attention) qui ne permettent plus à la victime d’assurer normalement ses fonctions professionnelles (abandon de poste, licenciement pour fautes, démission, chômage), risque d’échec scolaire,de marginalisation.

4. Risque pour les relations sociales, amicales et amoureuses, perturbations familiales (50% de divorce), isolement, phobies sociales.

5. Risques de re-victimisation

6. Risques de conduites délinquantes, asociales, violentes. 

Pour voir la page de son site internet reprenant les conséquences veuillez cliquer ici.